top of page

Blog-Post

 
  • Urs

Aménagement du petit chalet fuste

Table des matières



Après que Sandra et moi avons refait le toit du chalet fuste au bord du petit étang l'année passée (voir ici), c'était cette année au tour de l'aménagement du chalet fuste. En fait, cela n'aurait pas été un sujet pour nous cette année, avec tous les projets qui sont actuellement en cours.




Pour la préparation du sol, nous avons eu fin

août l'aide de Rainer et Heidi.











Mi-septembre, Reinhold et Josef nous ont rejoints et nous avions besoin d'un logement supplémentaire. Il était donc évident que l'aménagement du chalet fuste devait avancer le plus vite possible. Nous avions déjà tout le matériel en stock depuis longtemps.






Le plancher

L'ancien plancher, que nous avions déjà arraché l'année dernière, se composait d'un lattage posé directement sur le sol inégal et de simples planches clouées sans rainure ni crête. Le lattage était bien sûr complètement pourri et les planches présentaient partout de larges fentes dans lesquelles le vent sifflait. La liaison avec le mur était également mal assurée par une latte clouée, de sorte que de grands trous restaient ouverts partout, provoquant ainsi un courant d'air permanent à l'intérieur du chalet fuste.


Nous voulions faire mieux. Nous avons décidé de monter le sol sur des supports de terrasse réglables en plastique. Ainsi, les bois carrés qui servent de support au plancher étaient protégés de l'humidité et un espace vide bien aéré était créé sous le chalet fuste, ce qui évitait une humidité permanente sous la maison.

Nos supports de terrasse pouvaient être réglés sur environ 3 cm d'hauteur, de sorte que les inégalités résiduelles du sol pouvaient encore être compensées.

Comme la structure de sol prévue était naturellement plus haute que l'ancien sol, nous avons d'abord dû enlever quelques centimètres de sol de Corrèze dur comme de la pierre et aplanir quelque peu le tout. Quelques centimètres, cela n'a l'air de rien, mais au final, cela a tout de même représenté environ 1,5 m3 de matériaux que nous avons évacués.


Pour la mise en place des supports de terrasse, nous avons compressé le sol à l'aide d'un compacteur manuel et les avons posés à une distance d'environ 70 cm. Nous ne les avons pas fixés au sol, car ils ont ensuite été vissés aux solives posées dessus.

Nous avons ensuite monté des bois carrés de 6x8cm comme lattage pour le plancher.


Cela ressemblait à peu près à ça.


Le support pour le plancher

A l'arrière, à droite, nous avons renforcé le lattage en divisant la distance par deux, car le poêle à bois et ses 150 kg devaient être posés dessus.


Pour le sol, nous voulions à l'origine poser des planches de pin épaisses et stables avec rainures et languettes, mais nous n'avons pas pu les trouver en France. Se faire livrer d'Allemagne n'était malheureusement pas non plus une option, car cela aurait coûté plusieurs centaines d'euros.

Nous avons donc décidé de poser des panneaux OSB de 19 cm comme base et d'y visser du parquet massif en pin de 23 cm. Les panneaux OSB ont en outre l'avantage de bien retenir l'humidité éventuelle en bas.

Sur les côtés du mur, l'OSB et les planches ont été coupées le plus précisément possible. Les espaces vides par rapport aux rondins des murs ont tous été comblés avec des morceaux de nattes en fibres de bois, de sorte que le sol est probablement nettement plus étanche que les murs du chalet fuste!



Pour le poêle à bois, nous avions besoin d'un support ignifuge. Au début, nous voulions acheter une plaque d'acier ou d'aluminium. Malheureusement, les produits courants ne suffisaient pas pour le poêle et la découpe d'une plaque d'aluminium de 3 mm de plus d'un mètre carré était beaucoup trop chère.


La solution bon marché était le carrelage. Cependant, celles-ci sont difficiles à poser sur du bois et entraînent une surélévation importante du reste du sol, nous avons donc découpé le parquet sur environ 1m x 1,4m. Nous avons donc découpé un panneau OSB de 12 mm aux dimensions de la même taille et y avons collé les carreaux avec du silicone et jointoyé avec de l'acrylique. L'OSB 12 et le carrelage donnent assez exactement les 23 mm du parquet, le panneau une fois posé était donc à peu près à plat avec le plancher autour.



L' aménagement

La pièce centrale est la petite, mais vraiment jolie cuisinière à bois, qui sert à chauffer et à cuisiner. Nous avons monté la cheminée de manière professionnelle, avec une traversée de toit isolée.

Un petit plan de travail pour la cuisine, une étagère contre le mur et un petit buffet de cuisine forment le coin cuisine, un lit simple (pour le moment) et une commode le coin sommeil et une table avec quatre chaises le coin repas. Ensuite, il y a encore l'entrée avec la garde-robe. Tout est très clair, mais extraordinairement chaleureux.


Le chalet fuste vu de l'intérieur en vidéo :



Pour qui et comment continuer

Nous allons certainement proposer le chalet fuste telle qu'elle est aujourd'hui à certains bénévoles pour y passer la nuit. C'est génial pour y vivre ! Mais pour l'instant, les toilettes sont plutôt destinées aux personnes habituées au camping. Il y a certes déjà une toilette sèche, mais elle se trouve actuellement à l'extérieur. Seul un parasol protège un peu de l'éventuelle pluie battante pendant l'utilisation.


En 2023, nous souhaitons construire une annexe derrière le chalet fuste pour y installer des toilettes sèches et un abri pour le bois de chauffage. A l'avenir, nous louerons éventuellement le chalet fuste à des personnes à la recherche d'elles-mêmes et qui préfèrent un endroit isolé.

Kommentare


bottom of page